Pour la Fête des Mères, Blush est fière de s’allier aux mamans québécoises les plus cool pour jaser des bonheurs et des défis de la vie de mère. Les blogueuses Carolane et Josiane Stratis nous parlent de leur expérience peu commune en tant que mamans et jumelles.

This Mother’s Day, Blush is proud to team up with cool Quebec mamas to highlight the joys and challenges of a mom’s life. Bloggers Carolane and Josiane Stratis share their rare experience of being moms and twins. Read the interview in English

 

Carolane et Josiane, vous avez vécu votre première grossesse ensemble. Avec un peu de recul, comment cette expérience a-t-elle changé votre relation?

Josiane : Je crois que ça nous a rapprochées! Carolane a eu son diagnostic de dépression en 2012 lors de notre pire année à vie, alors de tomber enceinte en même temps, ça nous a aidé à faire la paix. Il n’y a rien de plus magique que de poser les questions à sa sœur jumelle et avoir les vraies réponses.

Carolane : Ça nous a aussi permis de nous aider et de mieux nous comprendre.

Qu’est-ce que vous admirez l’une de l’autre en tant que mère?

Josiane : Définitivement, le fait que Carolane est proactive avec sa dépression et qu’elle met tout en son pouvoir pour aller mieux.

Carolane : La capacité de Josiane a à amener son fils partout et sa versatilité dans l’adversité.

josiane_arthurJosiane et son fils Arthur [@josianes]

Vous faites toutes les deux la promotion de l’estime de soi, de la confiance en soi… Comment votre relation avec votre corps a-t-elle changé en devenant maman?

Josiane : Ça m’a juste confirmé que mon corps avant grossesse était ben correct et que j’aurais dû l’aimer comme ça à la place de pas le faire. Sinon, maintenant, j’apprécie comment je suis; même si mon corps ne plait pas à tout le monde, il me plaît à moi, et c’est l’important.

Carolane : C’est sûr que comme je suis malade, je dois apprendre à aimer mon corps malgré le fait que je perds beaucoup de poids quand je suis stressée ou que je vais moins bien. Je dois donc jongler avec ça, avec les regards accusateurs et le fait que mes seins sont rendus vraiment mous. Je fais mon possible pour m’aimer à travers tout ça!

Vous avez toutes les deux un fils. Est-ce que c’est difficile, élever un garçon, surtout dans une époque où les médias sociaux, la culture du viol et autres crimes contre les femmes sont de plus en plus nombreux? Qu’est-ce que vous souhaitez inculquer à vos fils?

Josiane : Disons que notre objectif numéro un, c’est de pas faire des fils trop douchebag… hahaha! Sans blague, pour ma part, j’essaie de le déconstruire de ses acquis sur les genres rapidement. On ne peut pas contrôler tout ce que l’extérieur apprend à notre enfant (garderie, autres personnes de son entourage) mais on peut travailler fort pour essayer de lui faire comprendre tôt que les femmes valent autant que les hommes.

Carolane : Depuis que je suis maman, je peux t’assurer que l’égalité est loin d’être acquise. Chaque jour, je peux pointer une dizaine de plafonds de verre auquel je fais face en tant que femme. Et je suis encore chanceuse de ne faire partie que de cette minorité. L’équité salariale (même en rédaction et en pub) est loin d’être acquise et on positionne encore les femmes comme des sous humains à plusieurs égards. C’est souvent essoufflant d’être une femme dans les médias et plusieurs sont en train de tomber de fatigue à devoir se battre continuellement. Si je continue de le faire, c’est que je suis la maman d’une petite fille et d’un petit garçon. Je veux pouvoir tracer le chemin pour l’une et apprendre à l’autre comment vivre dans une société plus équitaire (qui veut dire qu’à forces égales, nous avons les mêmes privilèges, comparativement à l’égalité, qui ne prend pas en compte les forces et les systèmes d’oppression).

carolane_doloresCarolane et sa fille Dolores [@carolanes]

Vous êtes ultra-présentes sur les médias sociaux et partagez beaucoup d’aspects de votre vie. Reste-t-il certaines choses qui doivent rester privées pour vous? Est-il important pour vous de garder un jardin secret? Est-ce quelque chose qui vous inquiète pour vos enfants, dans le futur, cette culture des médias sociaux?

Josiane : Si j’ai compris une chose avec les médias sociaux, c’est que si tu t’ouvres sur un paquet de trucs, les gens respectent vraiment ton jardin secret et ta vie privée. On a la chance, donc, d’avoir une communauté qui nous en demande pas plus que ce que l’on accepte de partager et j’en suis très reconnaissante.

Carolane : Je parle jamais de ma sexualité et c’est très bien comme ça. Je ne montre pas le visage de mes enfants non plus. Je crois que ça pris une période d’adaptation à mes followers de comprendre que je ne désire pas les montrer, mais plus ça va, moins j’ai de commentaires là-dessus. Pis ça fait des photos cute quand même!

carolane_marcelCarolane et son fils Marcel [@carolanes]

Quel est le plus beau cadeau que vous pourriez offrir à vos enfants?

Josiane : Une famille en santé mentale nice et des outils pour apprendre toute la vie. Et des valeurs.

Carolane : Une maman avec une bonne santé mentale qui est présente dans leur vie en plus d’être une pas si pire cook! Et un environnement stimulant intellectuellement.

Qu’avez-vous appris à propos de vous-même en devenant mère?

Josiane : On ne meurt pas de fatigue, c’est juste qu’on se rend compte que la priorité, c’est vraiment pas de ranger le linge.

Carolane : Chaque enfant est différent, mais chaque enfant est absolument fantastique de même. Ça et que percer des dents ça l’air de faire vraiment mal.

 

Cliquez ICI pour découvrir les favoris Blush de Carolane et Josiane, et entrez le code STRATIS20 au moment de passer à la caisse pour obtenir 20% de rabais sur tous les items de leur sélection!

Click HERE to shop Carolane and Josiane’s top Blush picks, and enter code STRATIS20 at checkout to get 20% off everything in their selection!